Deuil-la Barre, Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency, Val d'Oise
Deuil-la Barre, Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency, Val d'Oise
agrandir le texte diminuer le texte inititaliser inititaliser
Recherche avancée
Recherche

Armoiries

Diogilum, Deuil, a toujours été une possession de la puissante famille des Montmorency. Le premier de ce nom qui semble en avoir été le seigneur est Hervé de Montmorency (1050-1100 environ), qui recueillit cette terre en même temps que celle de Marly. Il donna de grands biens à l'Abbaye Saint-Florent de Saumur, et notamment, la cure de Deuil en 1072.

Hervé de Montmorency avait pour armes : D'or à la croix de gueules cantonnées de quatre alérions d'azur.

La ville de Deuil resta ensuite dans les possessions de la famille des Montmorency sans que nous puissions savoir à quel membre de la famille elle fut attribuée. Bouchard VI, troisième fils de Mathieu III et de Jeanne de Brienne, reçut en partage les terres de Saint-Leu et de Deuil, vers 1250. Il épousa, en 1260, Philippe Britaut, Dame de Nangie-en-Brie, fille de Jean Britaut, connétable du royaume de Sicile et Grand Panetier de France.

Il guerroya avec Charles d'Anjou contre Pierre d'Aragon et mourut en Sicile en 1233. Leur fils Bouchard fut grand panetier de France comme son aïeul maternel. Cette branche s'éteignit en 1402 avec Jean II de Montmorency, mort sans fils. Bouchard VI, appelé couramment Bouchard 1er de Saint-Leu, cadet de la maison de  Montmorency, brisa les armes familiales d'un quartier d'hermines. Cette addition n'est pas un signe d'alliance mais simplement un signe d'une branche cadette.

 


 | 
 |