Deuil-la Barre, Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency, Val d'Oise
Deuil-la Barre, Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency, Val d'Oise
agrandir le texte diminuer le texte inititaliser inititaliser
Recherche avancée
Recherche

Des défibrillateurs à Deuil-la-Barre... Une démarche citoyenne et active !

Dans le Val d'Oise, encore trop peu de villes se sont dotées de défibrillateurs.
Pourtant, le décret paru le 4 mai 2007 autorise désormais toute personne à utiliser un défibrillateur automatique. C'est pourquoi, consciente des améliorations que le déploiement de ces défibrillateurs peut apporter à la prise en charge des arrêts cardiaques, la Ville de Deuil-la-Barre a souhaité mettre en place un programme d'installation de défibrillateurs et doter désormais les lieux publics de ces appareils entièrement automatiques.

La défibrillation précoce est une des conditions nécessaires à la survie d'une victime d'arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l'adulte et l'enfant. Si, dans les cinq minutes, on utilise un défibrillateur, on augmente de 75% les chances de survie de la personne.

Afin que ce geste médical puisse être effectué le plus précocement, des appareils simplifiés nommés "défibrillateurs automatiques" ont été installés par la Ville dans huit structures municipales accueillant du public.

Liste des structures municipales qui en sont équipées :

 - Le hall de la mairie principale
 - Le bar de la Salle des Fêtes
 - L'infirmerie de la Salle Omnisports
 - Le Stade intercommunal Deuil-Enghien
 - Le bar de la Patinoire
 - La grande salle des Tennis couverts
 - L'infirmerie au Gymnase des Mortefontaines
 - La loge du gardien du complexe sportif Alain Mimoun
Simple d'utilisation et sans danger, le défibrillateur relance l'activité du coeur grâce à deux électrodes. Afin de faciliter son emploi par tout public, les instructions sont vocales et sont délivrées automatiquement dès l'ouverture. Le défibrillateur automatique permet à l'utilisateur, même non spécialisé dans le secourisme, de suivre les instructions, de poser les électrodes sur le torse de la victime, d'agir efficacement et de gagner du temps en attendant les secours.
Bien évidemment, l'utilisateur aura au préalable téléphoné ou fait prévenir les services d'urgence en composant le 18.

 


 | 
 |